Rush – Clockwork Angels Tour – Centre Bell 18 octobre 2012

Avec plus de 20 albums couvrant presque 40 ans de carrière, on peut aisément considérer Rush comme un phénomène musical canadien unique en son genre. Souvent boudé par les critiques, mais adulé par ses fans,  le groupe à su survivre à tous les courants musicaux dits «populaires» et se forger une carrière beaucoup plus longue et fructueuse que bien d’autres soi-disant «super-groupes». A travers les différentes périodes de leur carrière, le «power trio» canadien à toujours fait fi des critiques et repoussé ses propres limites à travers l’expérimentation et l’indépendance artistique.

En 2012, Geddy Lee, Alex Lifeson, et Neil Peart nous ont offert leur dernier né, Clockwork Angels, un album concept qui marque un retour au style plus hard et tranchant de leurs débuts. Pour la tournée en soutien au nouvel album, Rush mise sur un setlist de 3 heures qui met en valeur à la fois les nouvelles chansons et la variété de leur vaste catalogue. Pas mal pour des sexagénaires!

La première partie du spectacle couvre surtout les années 80. Bien qu’il y ait des valeurs sûres comme l’emblématique Subdivisions d’entrée de jeu, il y a aussi des choix plus audacieux comme The Body Electric et Where’s My Thing?. Le rythme est rapide avec très peu de pauses. Le toujours aussi stoïque Neil Peart nous en mets plein la vue avec un solo qui démontre encore une fois son endurance légendaire malgré sa soixantaine fêtée il y a peine un mois!

Sur scène, un mélange éclectique d’éléments scéniques typiques du groupe. Cette fois pas de laveuses ou de sécheuses, mais des gadgets de style steam-punk, une machine à popcorn et un gros cerveau dans un bocal! A l’arrière scène, un écran géant (mais vraiment GÉANT) d’une clarté exceptionnelle nous montre des gros plans de membres en action entrecoupés de scènes vidéos et d’animations toutes taillées sur mesure en fonction des chansons. Un festin visuel duquel aucune personne ne pourras dire qu’elle était trop loin pour voir!

Après une brève pause, la deuxième partie nous immerge dans le concept de Clockwork Angels avec 9 titres consécutifs. Dans cette partie, Rush est accompagné d’une section à cordes de neuf musiciens présentés comme le «Clockwork Angels String Ensemble». On sent une étonnante synergie entre les membres de cet ensemble «classique» qui semblent avoir un plaisir fou à «rocker»  sur les «riffs» du nouvel album. L’aspect visuel de cette partie est encore plus impressionnant.  Jeux de lumières élaboré, éléments pyrotechniques, jets de fumée, et une dizaine d’écrans vidéos multimédias mobiles en plus de l’écran géant. Assurément le meilleur spectacle visuel qu’il m’as été donné de voir pendant un show rock. Le visuel sur la très belle «The Garden» était sidérant!

Et comme si tout ceci n’était pas déjà assez, Rush complète cette soirée mémorable avec des interpétations fougeuses et inspirés de YYZ, The Spirit of Radio, Tom Sawyer, et 2112. La foule est en délire!

Après avoir étés ignorés pendant 14 ans malgré leur éligibilité, Rush à (finalement) été mis en nomination pour accéder au «Rock and Roll Hall of Fame» en 2012. Peu importe, avec une telle discographie et grâce à des spectacles comme celui-ci, ces vieux pros peuvent être sûrs qu’il sont dans le temple de la renommée de leur fans pour toujours.

Setlist

Critique du concert sur The Gazette 

Photos officielles du spectacle

Billet de mon ami Steph sur le spectacle

 

Une pensée sur “Rush – Clockwork Angels Tour – Centre Bell 18 octobre 2012”

Les commentaires sont fermés.