Blackfield avec Anathema – Au National 23 mai 2011

Le National est un endroit particulier. Cet ancien théatre, converti en cinéma, re-converti en salle d’événements et de spectacles, offre une expérience unique mais pas toujours confortable. C’est vieillot, un peu à l’étroit, et l’angle du plancher du parterre fini par surtaxer les mollets. Mais cela rends aussi l’atmosphère et le contact encore plus intime.

En première partie du spectacle, le groupe anglais Anathema. D’entrée de jeu, deux membres du groupe arrivent sur scène et expliquent au public que le reste du groupe (qui affiche normalement 6 musiciens) est absent. La raison reste inexpliquée. Ce set s’est donc transformé en prestation accoustique tout à fait étonnante. Des loops créés à la volée avec la guitare donnent une profondeur supplémentaire aux deux guitares et aux deux voix. Je décrirais leur musique comme une genre de folk atmosphérique, légèrement progressif, à la limite du pop alternatif. Je suis resté agréablement surpris de cette découverte.

En tête d’affiche, Blackfield nous ont offert un spectacle généreux. Même si l’album « Welcome To My DNA » sert de pierre angulaire du setlist, y sont inclus un savant mélange de pièces de leurs 2 premiers albums studio également comme la magnifique « 1000 People ». Steven Wilson est toujours aussi bon et passionné sur scène mais Blackfield c’est surtout un véhicule pour Aviv Geffen et Wilson lui offre tout l’espace voulu pour démontrer son talent. Celui-ci ne déçoit pas. Énergie, passion et une présence indéniable en scène. Plusieurs chansons de DNA comme « Blood », « Waving », et « Oxygen » prennent ici une énergie et une puissance nouvelle en spectacle. En rappel, Geffen chantera « End of the World » la tête recouverte d’un capuchon noir, surement une référence à la situation de son pays natal d’Israël.

Un spectacle complet, énergisant et inspirant.

http://www.latulipe.ca/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Anathema

http://fr.wikipedia.org/wiki/Blackfield

http://www.setlist.fm/setlist/blackfield/2011/le-national-montreal-qc-canada-43d3cfe3.html

PS: Le lendemain de ce spectacle, tous ont appris avec consternation le décès du père de Steven Wilson. Blackfield ont annulé le reste de cette tournée au Canada. Cela ajoute du poids à la mémoire de ce spectacle.