Blackfield – Welcome to my DNA

Je pense que Steven Wilson doit avoir au moins un dizaine de clones. Comment fait-il pour réaliser autant de projets en plus de son rôle de leader de Porcupine Tree? Assurément un des auteurs, compositeurs, producteurs les plus prolifiques que je connaisse. Avec l’album «Welcome To My DNA», Steven Wilson renoue avec Blackfield pour une troisième brillante  collaboration avec l’artiste israélien Aviv Geffen. Encore une fois, Blackfield nous présente une pop alternative aux mélodies accrocheuses dont la plupart des chansons ont étés écrites par Geffen mais qui vont tellement bien à la voix de Wilson qu’on dirait presque qu’elles ont étés écrites par lui, pour lui. C’est sans doute dû au son indubitable de la production et des arrangements de Steve Wilson. À la fois noir, mélancolique, arrogant, engagé (Oxygen) et frustré (Go To Hell), mais toujours incroyablement mélodique. Attention nous avons ici de la pop différente, une coche au dessus de la norme populiste qui gagne à être écoutée plusieurs fois pour en apprécier la profondeur et la qualité.