The Electric Sound of Johnny Arrow

Bien qu’ayant grandi en Californie, le saxophoniste alto et multi-instrumentiste « Cochemea Gastelum » à trouvé sa niche sur la scène afro-soul de Brooklyn avec les ensembles « house » The Budos Band et The Dap-Kings. Pour ce premier album solo, il crée un « crossover » d’une variété de styles regroupés autour du concept de la vie fictive de Johnny Arrow. On y trouve toutes sortes de sonorités et d’instruments habilement mixés à l’aide de re-recording (ovberdubbing). Ça bouge! Des touches de jazz, de funk, de latin, de soul, le tout à presque un petit air rétro quelques fois. On pense à une vieille émission télé, à un vieux film.

À moins de 40 minutes, on pourrais dire que c’est un peu court comme album, mais les pistes sont courtes et concises. Pas de grandes envolées improvisées. Toutefois, la production est excellente et l’ensemble est cohérent du début à la fin.

J’ai hâte d’écouter par un après-midi ensoleillé cet été!