The Electric Sound of Johnny Arrow

Publié le 28 mars 2011

Bien qu’ayant grandi en Californie, le saxophoniste alto et multi-instrumentiste « Cochemea Gastelum » à trouvé sa niche sur la scène afro-soul de Brooklyn avec les ensembles « house » The Budos Band et The Dap-Kings. Pour ce premier album solo, il crée un « crossover » d’une variété de styles regroupés autour du concept de la vie fictive de Johnny Arrow. On y trouve toutes sortes de sonorités et d’instruments habilement mixés à l’aide de re-recording (ovberdubbing). Ça bouge! Des touches de jazz, de funk, de latin, de soul, le tout à presque un petit air rétro quelques fois. On pense à une vieille émission télé, à un vieux film.

À moins de 40 minutes, on pourrais dire que c’est un peu court comme album, mais les pistes sont courtes et concises. Pas de grandes envolées improvisées. Toutefois, la production est excellente et l’ensemble est cohérent du début à la fin.

J’ai hâte d’écouter par un après-midi ensoleillé cet été!


Les commentaires sont fermés sur cet article.

Derniers articles

Nuage de tags

Anathema Automobile Aviv Geffen Blackfield Championnat de Montréal Champions Tour Claude Rajotte Cochemea Gastelum Daniel Clowes Dream Theater Frank Zappa Golf Harry Potter Jimi Hendrix Le National Le Toqué Marillion Mike Portnoy Métropolis Neil Gaiman Neil Morse Normand Laprise Parachute Pete Trewavas PGA Photo Pomerol Porcupine Tree Roine Stolt Saint-Émilion SAQ Spock's Beard Steve Buscemi Steve Hogarth Steven Wilson Terrebonne The Budos Band The Dap-Kings The Flower Kings The Whirlwind Théatre Corona Théâtre Olympia Valectra Vosne-romanée Île-des-Moulins

Meta

Propulsé par WordPress.
Thème SubtleFlux traduit par WordPress tuto.

Copyright © Philippe Pariseau.